sexualité post-partum
sexualité

Post-partum : 3 conseils pour renouer avec votre sexualité !

La naissance d’un enfant chamboule la vie d’un couple. Les premiers temps les amoureux s’oublient pour se consacrer au bien-être de bébé. Mais tout doucement, les habitudes reprennent et la vie sexuelle aussi. Le premier rapport après l’accouchement peut être source d’angoisse et d’appréhension. Alors comment retrouver une sexualité épanouie post-partum ? Voici l’essentiel à savoir.

Quand faut-il reprendre les rapports sexuels après l’accouchement ?

La reprise sexuelle est généralement conseillée après 4 à 6 semaines. Cette période correspond à la fin des lochies (perte de sang post-partum) et à la fermeture du col de l’utérus. Cependant, il n’y a pas de durée prédéfinie. Le minimum est d’attendre la cicatrisation totale de la cicatrice en cas d’épisiotomie ou de déchirure soit entre 15 jours et 3 semaines. Dépassé ce délai, il n’y pas de risque que la cicatrice se dénoue, car de toute façon, les points sont réalisés avec des fils résorbables et tombent seuls.

Pour entretenir votre cicatrice et éviter les douleurs liées à une rigidité, vous pouvez la masser une à deux fois par jour avec de l’huile de calophylle qui détient des propriétés cicatrisantes et régénérantes pour la peau.

Quoi qu’il en soit, c’est à vous de décider du moment de la reprise des rapports sexuels après l’accouchement avec votre compagnon (ou votre compagne). Cela est indépendant de chaque individu. Personne ne saura mieux que vous. Il vaut mieux se fier à vos ressentis et à vos sensations.

Les appréhensions du premier rapport après la naissance d’un enfant

Reprendre une vie sexuelle n’est pas toujours chose aisée après une naissance. Plusieurs facteurs entrent en jeu comme la peur de ressentir des douleurs vaginales, l’incertitude du plaisir ou bien encore la peur de ne plus plaire physiquement à son partenaire. Le corps change, la peau du ventre est un peu plus flasque et certaines vergetures peuvent apparaître au niveau de l’abdomen et des seins. Ces marques corporelles ne sont que le fruit d’un travail merveilleux et cela ne doit pas représenter un complexe pour vous.

Surtout que cela peut être camouflé avec une petite nuisette fluide de préférence de couleur noire pour cacher les petites imperfections.

En fait, l’état psychologique a un impact considérable sur la reprise sexuelle. Par exemple, si vous avez vécu un accouchement difficile, vous allez avoir plus de mal à vous remettre dans le bain. C’est tout à fait normal, il faut vous laisser le temps d’accepter et de surmonter ce traumatisme sans vous mettre la pression. Vous pouvez en discuter avec votre partenaire afin de lui confier vos craintes et lui/elle sera plus à même de comprendre votre ressenti.

Le type d’accouchement peut aussi avoir une incidence. Vous n’allez pas avoir le même rapport avec votre corps si vous avez eu un accouchement spontané, un accouchement avec des instruments (forceps, ventouses, spatules) ou une césarienne. Par exemple, les aides à l’extraction peuvent être vécus comme une violence génitale et  la césarienne peut provoquer un retard dans la récupération des conditions physiques.

La baisse du désir sexuel post-partum

La venue d’un enfant implique de nombreux changements dans la vie d’un couple. Toute l’attention est centrée sur lui et la vie sexuelle passe souvent au second plan les premiers mois. Même si vous avez envie de vous retrouver en intimité avec votre partenaire, la reprise d’une vie sexuelle n’est pas toujours évidente, car vous allez inévitablement passer par la case baisse de libido.

Pas de panique, c’est tout à fait normal et plusieurs causes expliquent une baisse de libido. Tout d’abord, votre corps va éliminer toutes les hormones produites pendant votre grossesse ensuite, les habitudes de vie de bébé peuvent venir impacter votre routine. Vous êtes fatigués, les nuits sont courtes et le rythme de vie est assez soutenu. Par conséquent, votre tête est uniquement concentrée sur le développement de bébé et dans votre tout nouveau rôle de maman. Il n’y a pas encore la place dans votre emploi du temps pour faire l’amour.

L’allaitement, un frein à la reprise d’une activité sexuelle épanouie

Deuxièmement, si vous allaitez, sachez que votre corps produit de la prolactine pendant cette période. Cette hormone intervient dans la production du lait et bloque l’envie sexuelle lorsqu’elle est trop élevée dans le sang. Même si les seins sont naturellement une zone maternelle. La poitrine féminine représente aussi une zone érogène pour l’homme. Votre vision ainsi que celle de votre partenaire peuvent être erronées. Vous allez avoir une petite réticence si votre partenaire vous embrasse la poitrine et lui aussi peut se sentir perturbé.

L’idéal est d’alterner entre l’allaitement au sein et le biberon. Votre poitrine ne sera plus réservée exclusivement à la tétée. Vous allez pouvoir retrouver des sensations sexuelles et vous réapproprier tout doucement votre corps.

Pour ce faire, vous pouvez masser votre poitrine avec de l’huile végétale d’argan une fois par jour. Ses vertus raffermissantes et tonifiantes vont permettre d’affiner le grain de peau et de retrouver une peau ferme. Le massage va vous aider à redécouvrir des sensations agréables et à réduire les douleurs liées à l’allaitement. Vous pouvez même demander à votre partenaire de réaliser le massage à votre place cela vous permettra de reprendre contact avec vos corps respectifs et de partager un moment sensuel.

Les douleurs vaginales peuvent aussi avoir une conséquence sur votre envie sexuelle. Il est donc important de réaliser votre consultation post-natale avec votre gynécologue afin de lui partager votre situation médicale. Généralement, les douleurs sont dues à l’inflammation et au gonflement du périnée et de l’utérus après l’accouchement.

3 conseils pour une sexualité épanouie post-partum

1 – Faire la rééducation du périnée

La rééducation du périnée est super importante. Elle vous permet de regagner du tonus périnéal et à un effet antalgique sur vos douleurs vaginales. Pendant votre grossesse, vos abdominaux se sont distendus par conséquent votre ceinture pelvienne n’est plus assez soutenue. Il est donc indispensable de retravailler l’ensemble des muscles du vagin. Par ailleurs, la rééducation du périnée va vous aider à résorber les petits désagréments post-partum comme les fuites urinaires, les envies pressantes et les gaz intestinaux non-contrôlés. En conclusion,  si votre périnée est plus ferme, vous allez pouvoir retrouver des sensations sexuelles.

2- Réapprenez à vous découvrir

Après un accouchement, le toucher est indispensable pour se redécouvrir. Même si la masturbation reste taboue chez les femmes, cette pratique est la seule manière qui peut vous aider à retrouver possession de votre corps, à identifier vos points sensibles et à regagner confiance en vous. Votre corps a changé. Les sensations qui pouvaient être agréables avant votre grossesse peuvent devenir complètement différentes. L’auto-érotisme peut se dérouler naturellement sous la douche ou pendant un bain. Vous pouvez jouer avec les différents jets du pommeau de douche et les variations de température.

3- Faites l’amour en douceur

Refaire l’amour après l’accouchement équivaut à refaire sa première fois. Il faut donc y aller en douceur. Prenez le temps de vous embrasser, de vous faire des caresses et de vous échauffer tendrement sans vous presser. Vous devez être à l’écoute l’un de l’autre et vous devez surtout prévenir votre partenaire lorsque vous avez des douleurs et le guider pour que ce moment soit agréable pour vous. Il n’y a pas de position sexuelle requise ou conseillée. L’important est que le rapport se face naturellement et sans douleurs.

Après votre accouchement, il est tout à fait possible que vous ayez un manque de lubrification au niveau du vagin. La sécheresse vaginale peut augmenter l’intensité des douleurs et favoriser le développement d’infections génitales. Il est donc préférable d’utiliser un lubrifiant en gel contenant de l’aloe-vera ou de l’acide hyaluronique à chaque rapport intime.

Vous avez maintenant toutes les clés pour retrouver une vie sexuelle épanouie après l’accouchement. Les points primordiaux sont de vous redécouvrir, d’accepter votre nouveau corps de maman et de refaire l’amour en douceur.

Sexualité post-partum

Vous pourriez également aimer...

18 commentaires

  1. Coucou pas simple tout cela en tout cas; pour moi maintenant c’est mort, mais c’est très instructif

    1. Merci Kat, c’est toujours un plaisir de te compter parmi mes lectrices 🙂

  2. Yaelle a dit :

    Très bon article ! Très constructif et qui rassure les jeunes mamans

    1. Merci pour ton commentaire 🙂

  3. Rubigny a dit :

    Coucou c’est vraiment pas simple ces moments
    J’ai vécu aussi une très forte baisse de libido et heureusement que j’ai un mari extraordinaire et très compréhensif

    1. Oui, je suis complétement d’accord avec toi. Si l’homme n’est pas là, on ne vit pas de la même façon le post-partum. J’ai eu aussi beaucoup de chance d’avoir mon mari près de moi et qui est toujours resté à l’écoute !

  4. Rondeastucieuse a dit :

    Cc bel article, je ne sais pas car malheureusement pas pu avoir un enfant

    1. Merci beaucoup ! En tout cas tu ne rates rien des séquelles post-accouchement lol !

  5. Coucou,

    Oh oui, c’est important et le 1er rapport post-partum s’avère être angoissant.
    La baisse de libido, m’en parle pas ! J’ai développé de l’endométriose à cause de mon accouchement dit traumatique, donc pilule en continue, adieu la libido……Je n’ai pas de solutions pour ça.

    Belle journée,
    Laura – Happy Lobster

    1. Bonsoir Laura, merci de te confier ! La vie change tellement quand on met au monde un enfant que ce soit sur le plan personnel ou bien professionel. L’endométriose n’est pas une maladie facile à vivre. Je te souhaite beaucoup de bonnes choses 🙂

  6. C’est bien d’en parler… Pour l’instant je n’ai pas d’enfants mais je saurai comment réagir si ça arrive !

    1. Je suis contente que cet article ai pu t’apporter quelque chose 🙂

  7. Super ton article. Peu de personne ose en parler ! Ici, premier accouchement difficile, avec Forceps et épisiotomie non souhaitée et très mal recousue (avec des séquelles encore 3 ans 1/2 après). Alors la reprise a été bien compliquée.
    Pour le second, en mars, j’ai eu une césarienne. Mais la reprise a été moins difficile car malgré tout (césarienne, confinement, dépression,…) je n’ai pas vécu cet accouchement comme une violence obstétricale. Je pense que ça a beaucoup joué.

    1. Je suis vraiment désolée pour toi. Parfois, on aimerait que ça se passe comme dans les film ! En tout cas, merci d’avoir partagé ton témoignage 🙂

  8. ah la rééducation du périné… apres 4 enfants toujjours pas fait lol

    1. Heureusement qu’il y a possibilité de faire des exercices maison 🙂

  9. Bravo pour cet article bien écrit. Personnellement j’ai repris les rapports trois semaines après mon accouchement et c’était l’un des moments intimes les plus magnifiques de ma vie. Alors les filles n’hésitez plus 😄

    1. Oui c’est un moment de peur mais aussi de soulagement Hihi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *