Huile de jojoba pour l'acné
Bien-être au naturel

Comment soigner l’acné avec l’huile de jojoba ?

L’acné touche les 12-24 ans et dans certains cas peut se déclarer à l’âge adulte. Cette dermatose se caractérise par une inflammation des glandes sébacées et par une production anormale de sébum. L’huile de jojoba est réputée pour son action séborégulatrice. Comment agit-elle sur la peau ? Comment aide-t-elle à faire disparaître les boutons ? Découvrez les bienfaits de l’huile de jojoba dans le traitement de l’acné.

Qu’est-ce que l’acné ?

L’acné est une maladie de peau qui affecte les glandes sébacées. Situées dans le derme, ces dernières ont pour rôle de synthétiser le sébum. Celui-ci assure l’hydratation et la protection de la peau contre les agressions extérieures.

Dans le cas d’une acné, les follicules sébacés produisent en excès du sébum. On parle alors d’hypersécrétion sébacée. Cette surproduction entraîne un dysfonctionnement dans la synthétisation de la kératine. Celle-ci est produite en quantité excessive et stagne à la surface de la peau. L’accumulation de sébum et de kératine dans les canaux sudoripares et sébacés favorise l’obstruction des pores et la formation de boutons disgracieux.

L’acné est due à un dérèglement du microbiote cutané et à la prolifération de la bactérie Cutibacterium acnes. Cette affection est particulièrement fréquente à la puberté et peut être causée par un dérèglement hormonal, un traitement médicamenteux (antiépileptiques, immunosuppresseurs, antidépresseurs…) ou un stress important.

Les différents types de boutons

Les imperfections dépendent du type d’acné et du stade de l’affection. Voici une liste des différents boutons que vous pouvez développer au cours d’une acné.

Les comédons ouverts ou points noirs

Ils sont dus à une accumulation de sébum et de cellules mortes dans les canaux de la peau. Les débris cutanés s’oxydent au contact de l’air et deviennent noirs.

Les microkystes ou boutons blancs

Les microkystes sont des comédons fermés. Ces derniers contiennent un amas de cellules mortes sous la peau. La couleur blanche est due aux globules blancs qui tentent de combattre l’inflammation sous-jacente et de prévenir une infection plus importante. En général, les microkystes mesurent entre 1 et 3 millimètres.

Les papules rouges

Elles sont dues à une inflammation provoquée par la bactérie Cutibacterium acnes sur la glande sébacée. Les papules rouges sont dures, fermes et peuvent provoquer des douleurs. Elles atteignent de 1 à 4 millimètres selon l’importance de l’inflammation.

Les pustules purulentes

Les pustules sont d’un blanc jaunâtre. Elles contiennent du pus et de nombreux microbiotes. Les pustules sont facilement reconnaissables. Elles sont entourées d’une circulaire rouge et témoignent d’une infection du follicule sébacé.

Les nodules

Très disgracieux, les nodules sont des lésions profondes de la peau. Ils sont douloureux et peuvent atteindre jusqu’à 5 cm d’épaisseur. La présence de ces lésions indique que l’infection a atteint les couches du derme et de l’hypoderme. Les nodules peuvent provoquer une abcédation ou laisser des marques sur la peau comme des tâches ou des cicatrices à leurs disparitions.

Les différentes formes d’acné

L’acné vulgaire ou acné polymorphe juvénile est une affection fréquente chez les adolescents et les jeunes adultes de 12 à 20 ans. Des formes plus sévères peuvent se déclencher à l’âge adulte chez des hommes et des femmes âgés de 25 à 58 ans.

On retrouve :

L’acné nodulaire qui se caractérise par de nombreux comédons (points noirs et boutons blancs) associés à des nodules inflammatoires. Les lésions peuvent évoluer vers des abcès (accumulation de pus à la suite d’une nécrose du follicule sébacé) et laisser des cicatrices irréversibles sur la peau.

L’acné conglobata est une variante de l’acné nodulaire. En plus des comédons, des nodules, et du risque d’abcédation, les boutons évoluent vers une fistulisation. À la surface de la peau apparaissent des trous purulents ou aussi appelés tunnels suppuratifs.

L’acné fulminans est plutôt rare. Elle se caractérise par de nombreux nodules inflammatoires qui évoluent vers une nécrose des tissus ou une hémorragie cutanée.

Ces formes d’acné demandent un suivi dermatologique spécifique associé à la prise d’un traitement médicamenteux.

Les symptômes

L’acné juvénile ou de l’adulte se reconnaît par une peau grasse particulièrement en exergue sur la zone T : front, nez, joues et menton. De nombreux boutons coexistent au niveau du visage, du dos, du cou, du thorax ou des épaules. La peau est luisante, huileuse et épaisse au toucher. Le visage a un aspect granuleux et les pores de la peau sont dilatés.

Les traitements anti-acnéiques

Les traitements conventionnels de l’acné selon le stade de gravité reposent bien souvent sur :

  • un traitement local sous forme de crèmes ou de gels contenant des rétinoïdes, du peroxyde de benzoyle ou de l’acide azélaïque ;
  • une antibiothérapie orale comprenant de la doxycycline ou la lymécyclin ;
  • des antibiotiques locaux et un traitement par isotrétinoïne per os en cas de formes sévères.

Pour prévenir les infections et l’apparition de comédons, une hygiène du visage est recommandée. On vous l’a sûrement déjà dit, mais il ne faut en aucun cas toucher ou percer vos boutons avec vos mains ou du papier essuie-tout. En les perçant, vous risquez de propager votre acné.

Nul besoin d’utiliser des antiseptiques en solution micellaire. Nettoyez votre visage avec un savon gras et hydratez votre peau avec des huiles végétales émollientes comme l’huile de jojoba.

L’huile de jojoba pour soigner l’acné

Originaire du Mexique, le jojoba (nom latin Simmondsia chinensis) est un petit arbuste semblable à l’olivier contenant des graines et des fleurs petites et jaunâtres. Aussi appelé « or du désert » ou « noix de brebis », le jojoba est réputé pour ses vertus cosmétiques. En effet, l’huile issue des graines détient des bienfaits pour les cheveux, mais également pour la peau.

D’ailleurs, l’huile de jojoba n’est pas une huile à proprement parler. En fait, elle fait partie de la catégorie des cires puisqu’elle contient de nombreux acides gras. Elle est notamment utilisée dans la mécanique pour la lubrification de moteurs, ainsi que dans la dilution des huiles essentielles en remplacement du blanc de baleine.

L’huile de jojoba est séborégulatrice

La cire de noisetier sauvage régule la production de sébum et améliore l’aspect cutané. Elle affine le grain de peau et resserre les pores dilatés. L’huile de jojoba convient parfaitement aux peaux acnéiques. Elle pénètre en profondeur dans l’épiderme, sans boucher les canaux et ne laisse pas de film gras. En cas d’acné, le pH de la peau devient alcalin et favorise la prolifération de la bactérie propionibacterium acnes. L’action régulatrice de la cire de jojoba permet de corriger et de maintenir l’acidité cutanée afin de prévenir la formation de boutons disgracieux.

L’huile de jojoba détient une action anti-inflammatoire

L’huile de jojoba prévient le développement des papules. Son action anti-inflammatoire aide à réduire les rougeurs et les douleurs dues aux boutons d’acné. Elle apaise et soulage les peaux tiraillées. L’huile de jojoba diminue les sensations de chaleur au niveau du visage. En cas d’acné sévère, la cire de noisetier sauvage ralentit la progression des nodules vers une abcédation ou une fistulation.

L’huile de jojoba est hydratante

L’hypersécrétion du sébum et de la kératine entraîne un épaississement de la couche cornée. La peau devient rigide, épaisse et difficile à masser. Le sébum ne peut plus assurer son rôle de protection et d’hydratation. La peau devient terne, sensible et fragile. Riche en acide gras, l’huile de jojoba permet de nourrir intensément l’épiderme et renforce le film hydrolipidique. Elle redonne souplesse et élasticité aux peaux grasses et acnéiques.

L’huile de jojoba et cicatrisante et régénérante

Les marques, les tâches et les cicatrices sur la peau sont fréquentes en cas d’acné. L’huile de jojoba participe à la cicatrisation des plaies du visage et atténue les marques même anciennes. Elle favorise la production des cellules épithéliales et renforce l’action des tissus cicatriciels sur la peau. Son action assainissante permet de réduire les impuretés dans les pores de la peau et de prévenir la formation de points noirs ou de boutons blancs.

Huile de jojoba pour traiter l'acné

Méthodes d’utilisation de l’huile de jojoba dans le traitement de l’acné

Sur le visage

L’huile de jojoba est utilisée de différentes manières : en démaquillant, en huile corporelle ou en baume capillaire. En cas d’acné, elle est employée en huile protectrice et hydratante pour le visage. Pour bien commencer votre soin, nettoyez votre peau avec un savon surgras pendant 5 à 10 minutes. N’utilisez pas d’éponge ou de gant en tissu pour limiter les frottements sur la peau. Séchez en tapotant avec une serviette douce.

L’huile de jojoba peut avoir un aspect visqueux. Pour faciliter son application, transférez le liquide dans un flacon à pipette compte-gouttes. Après cela, il vous suffit de déposer une goutte sur votre front, votre nez, vos joues et votre menton. Ensuite, procédez à un effleurage avec votre index et votre majeur en faisant des mouvements circulaires sans appuyer.

Si vos boutons sont douloureux, évitez de les manipuler trop longtemps. Pour obtenir des résultats, réalisez ce soin matin et soir. L’huile de jojoba est non-comédogène et non-irritante, vous pouvez également l’utiliser pour vous démaquiller.

Sur le corps

Si vous souhaitez également traiter les boutons d’acné au niveau de votre thorax, de votre dos et de vos épaules, utilisez la cire de jojoba en huile corporelle. Tout comme le visage, versez quelques gouttes sur les zones à traiter et réalisez un effleurage. L’huile végétale de jojoba doit être appliquée sur une peau propre et sèche à hauteur de 2 à 3 fois par jour.

Sur les cheveux

L’acné affecte également le cuir chevelu. L’excès de sébum provoque des démangeaisons et des pellicules. Vos cheveux sont gras et ternes. L’huile de jojoba rééquilibre la production de sébum et revitalise vos cheveux.

Pour l’utiliser, il n’y a rien de plus simple. Dans le creux de votre main, versez une noix d’huile et appliquez la préparation directement sur l’ensemble de votre cuir chevelu. Ensuite, effectuez un effleurage avec la pulpe de vos doigts pendant 5 à 10 minutes. Laissez reposer 1 heure avant de procéder au shampooing. Vous pouvez réaliser ce soin 2 à 3 fois par semaine.

Quels sont les dangers et les contre-indications de l’huile de jojoba ?

Le jojoba se compose de fruits semblables à des olives. À l’intérieur, se trouvent des graines que l’on extrait pour fabriquer l’huile. Même si la cire de jojoba ne présente pas de danger, les personnes sensibles aux fruits à coque doivent rester vigilantes. Avant toute utilisation, il est préférable de réaliser un test allergique. Pour ce faire, versez quelques gouttes sur le creux interne de votre bras et laissez poser pendant 48 h. Si au bout de ce temps, vous ne constatez ni rougeurs, ni boutons, vous pouvez utiliser l’huile de jojoba sur votre peau sans problème.

Conseils pour prévenir l’acné

Plusieurs solutions permettent d’éviter la formation de boutons :

  • pour vous maquiller, préférez un fond de teint à base d’eau ;
  • nettoyez votre visage matin et soir sans l’agresser ;
  • évitez de vous exposer au soleil et aux lampes UV ;
  • ne pas toucher, gratter ou percer vos boutons ;
  • réalisez un gommage doux à base de sucre et de citron une fois par semaine pour nettoyer votre peau et éliminer les impuretés ;
  • appliquez un masque à l’aloe vera une fois par semaine pour soulager les inflammations et améliorer l’aspect de votre visage ;
  • évitez le stress qui accélère le fonctionnement des glandes sébacées et la production de sébum ;
  • préférez l’utilisation de produits cosmétiques composés à 95 % d’ingrédients naturels.

À retenir

L’huile de jojoba est idéale pour les peaux acnéiques. Son effet non-comédogène permet de traiter l’acné sans favoriser la formation de boutons. Sa composition proche du sébum maintient l’hydratation et l’élasticité de la peau. L’huile de jojoba apaise les irritations et les inflammations. Vous avez donc tout intérêt à l’utiliser en complément de votre traitement dermatologique.

Les conseils délivrés sur ce site ne remplacent pas l’avis d’un médecin.

    Vous pourriez également aimer...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *