5 conseils pour se préparer à l'hiver et stimuler son immunité
santé

5 conseils pour se préparer à l’hiver et stimuler son immunité !

L’hiver est synonyme de chocolats chauds, de chaussons et de plaids douillets devant un bon film. Cette saison signe aussi le retour du froid, des virus et de la fatigue. Alors comment renforcer ses défenses immunitaires ? Comment lutter contre la fatigue et les virus ? Quelle alimentation choisir et comment avoir moins froid ? Voici 5 conseils pour se préparer à l’hiver.

Conseil n°1 – Renforcer ses défenses immunitaires pour bien commencer l’hiver

L’immunité est toujours affaiblie pendant l’hiver. Malgré ce que l’on pourrait penser, nous n’avons pas moins de défenses immunitaires. Nous sommes seulement exposés à une population conséquente de virus et de bactéries résistants au froid comme notamment le virus de la grippe ou de la rhinopharyngite.

L’échinacée pourpre pour booster votre immunité

Le froid provoque la vasoconstriction des artères et une réaction plus lente des globules blancs pour combattre les virus dans l’organisme. L’utilisation de l’échinacée pourpre (nom latin Echinacea purpurea Moench) est particulièrement répandue pour agir sur l’immunité.

En effet, elle éveille le système immunitaire et empêche la nidation des virus dans le corps. Cette plante détient la spécificité d’inhiber et de détruire les agents pathogènes par un processus cellulaire appelé phagocytose (regroupement de cellules qui ingèrent des molécules étrangères à l’organisme : particules, bactéries, radicaux libres…).

Comment l’utiliser ?

L’échinacée pourpre se trouve sous forme de gélules, de teintures-mères et de tisanes. Cependant, l’extrait de plante fraîche est le mode de consommation le plus recommandé. La posologie conseillée est un verre d’eau à jeun contenant 15 gouttes d’échinacée.

Il convient de ne pas l’utiliser chez les enfants de moins de 6 ans et chez les personnes présentant une maladie auto-immune (sclérose en plaques, diabète de type 1, polyarthrite rhumatoïdes, sclérodermie…). L’échinacée pourpre n’est pas recommandée pour les personnes immunodéficientes ainsi que pour les personnes sous traitement immunosuppresseur. Par exemple, dans le cas d’une chimiothérapie ou d’une greffe d’organe.

Conseil n°2 – Prévenir la fatigue hivernale

Saviez-vous que le manque de lumière est principalement responsable de notre fatigue pendant l’hiver ? À vrai dire, l’explication est physiologique. Votre cerveau est constitué d’une glande appelée « épiphyse ». Celle-ci a un rôle fondamental dans les rythmes biologiques.

De jour et au contact de la lumière, la glande pinéale (épiphyse) produit de la sérotine et de la dopamine. La sérotonine intervient dans la régulation de l’humeur, dans la satiété et également dans le maintien de la température corporelle. Réputée pour être l’hormone du bonheur, elle apporte une sensation de bien-être et de l’émotion positive.

La dopamine quant à elle, est impliquée dans le contrôle des mouvements et des comportements ainsi que dans le maintien des fonctions cognitives (mémoire, concentration, attention). Cette hormone contrôle la motivation et la baisse de moral.

De nuit, l’épiphyse produit de la mélatonine. Celle-ci a un rôle fondamental dans le rythme veille-sommeil.

La hausse de mélatonine est responsable de notre manque d’énergie pendant l’hiver

En hiver, les jours sont plus courts, le temps est maussade et le soleil est moins présent. Nous sommes alors très peu exposés à la lumière. Dans ces conditions, l’organisme va alors produire plus de mélatonine. Ce déséquilibre hormonal pendant la journée va provoquer une perte de motivation, une asthénie et un ralentissement des fonctions cérébrales. En conséquence, vous serez souvent fatigué.

La luminothérapie pour réguler l’énergie

Pendant cette saison, votre vitalité peut être améliorée en faisant des bains de soleil de 2 h 00 lorsque le temps le permet. Vous pouvez aussi investir dans une lampe de luminothérapie de 10 000 lux à installer dans votre bureau ou dans votre appartement. La luminothérapie est réputée pour booster l’énergie, améliorer l’humeur, réduire l’anxiété et combattre la dépression saisonnière.

Conseil n°3 – Lutter contre les maladies infectieuses et les virus pendant l’hiver

L’hiver est propice au développement des maladies respiratoires comme la trachéite, la bronchite ou bien la grippe. La sphère ORL est aussi particulièrement sensible. Les muqueuses sont constituées d’un film hydrolipidique permettant la protection contre la poussière et les agents pathogènes.

Le froid entraîne la sécheresse des muqueuses et une diminution de l’action protectrice du microbiote oral, auriculaire et nasopharyngé. Ce phénomène facilite l’adhérence des bactéries et des virus sur les membranes. Les maladies les plus courantes de la sphère ORL en période hivernale sont la rhinopharyngite, l’angine et les otites.

Pour prévenir la rhinopharyngite, vous pouvez quotidiennement utiliser du sérum physiologique et alterner avec un spray nasal à l’eau de mer. Il est aussi important d’éviter de se moucher trop souvent, car ce mécanisme entraîne une irritation et la formation de crevasses au niveau du nez.

L’huile essentielle d’eucalyptus radié et de tea tree pour décongestionner le nez

Si votre nez est trop encombré, vous pouvez faire des inhalations à la vapeur d’eau avec de l’huile essentielle d’eucalyptus radié ou de tea tree.

Les otites sont très fréquentes aussi. Des sprays auriculaires existent pour pouvoir prévenir la formation de bouchon de cérumen. Celui-ci crée bien souvent une inflammation au niveau du conduit auditif et favorise le développement des bactéries.

La tisane de thym pour soulager les maux de gorge

L’angine est la conséquence d’une inflammation des amygdales. L’irritation peut être soulagée avec des tisanes fabriquées uniquement à base de branches de thym frais (non latin thymus vulgaris). Cette plante est très répandue pour combattre les maux de gorge et calmer la toux. Le thym détient une action antibactérienne permettant de prévenir la nidation des bactéries et de lutter efficacement contre celle-ci en cas de contamination.

La gastro-entérite fait aussi sont grand retour. Le virus responsable de cette maladie vit à basse température et se transmet à partir d’objets, d’eau souillée ou bien par contact direct. La gastro-entérite est beaucoup plus fréquente en hiver car nous avons tendance à rester en lieu clos avec des contacts rapprochés avec ses amis, ses collègues de travail ou sa famille.

Les gestes à adopter pour se protéger des virus

Plusieurs solutions sont à mettre en place pour lutter contre les virus et les maladies infectieuses :

  • Aérez autant que possible votre appartement ou votre bureau ;
  • Lavez-vous régulièrement les mains avec du gel hydro-alcoolique ou avec un savon antiseptique pendant 30 secondes ;
  • Évitez de vous toucher les yeux, le nez ou la bouche ;
  • Maintenez une température ambiante à 19 ° C ;
  • Évitez le contact avec des personnes qui vous semblent malades ;
  • N’utilisez pas les affaires d’autrui ;

Conseil n°4 – Bien choisir son alimentation pour mieux affronter la période hivernale

Pendant l’hiver, nous avons tendance à prendre plus de poids et à consommer les aliments en plus grosse quantité. Il y a deux raisons à cela. Premièrement, le froid accélère la circulation sanguine et entraîne le déplacement du sang vers les organes vitaux (cœur, poumon…) afin de maintenir leurs activités fonctionnelles. Votre corps consomme alors plus d’énergie.

Le manque de sérotonine est responsable des compulsions sucrées en période hivernale

Deuxièmement, la sérotonine est moins sécrétée pendant la période hivernale, car les jours se font plus courts. Cette hormone est impliquée dans le contrôle de l’humeur, mais également dans la satiété et dans la production d’insuline. Une baisse de sérotonine dans le corps entraîne un dérèglement alimentaire et une consommation plus élevée d’aliments sucrés.

Misez sur la consommation de vitamine D, d’oméga-3 et 6 et de probiotiques pendant l’hiver

Même si ce n’est pas toujours facile, il est indispensable de maintenir une alimentation équilibrée en favorisant la consommation de vitamine D présente notamment dans l’huile de foie de morue, le jaune d’œuf, les champignons et le lait entier.

Les oméga-3 et 6 sont aussi très utiles pendant l’hiver. Ils protègent votre organisme en luttant contre les agents pathogènes et renforcent votre système immunitaire en favorisant la production d’anticorps.

Il faut privilégier la consommation de graines (lin, chia…), les légumes secs, les produits laitiers, les céréales complètes ainsi que les poissons gras.

Ces aliments sont excellents pendant l’hiver, mais provoquent bien souvent une sensation de ballonnement et une digestion plus lente. La consommation de probiotiques aide à rééquilibrer la flore intestinale, à améliorer le fonctionnement de l’intestin et de l’estomac et à favoriser l’élimination.

Les probiotiques sont principalement contenus dans les yaourts, le chou, le kéfir, la choucroute et le miso.

Conseil n°5 – Combattre le froid

La température moyenne en hiver en France frôle les 5° C. L’atmosphère glaciale à des répercussions néfastes sur votre santé. Le froid entraîne une vasoconstriction des artères et une baisse de la température corporelle. Ces différentes réactions provoquent des raideurs au niveau des muscles et des articulations, une accélération du rythme cardiaque et un engourdissement des extrémités du corps (pieds, mains).

De nombreuses solutions s’offrent à vous pour réguler votre thermostat corporel.

Les vêtements 3 couches pour rester au chaud

Tout d’abord, il est important de privilégier le port de vêtements en 3 couches. Le premier tricot a une action respirante et permet d’éliminer la transpiration (haut top, débardeur marcel. T-shirt fluide…). La deuxième couche sert d’isolant thermique et permet de maintenir votre température corporelle. On choisit des gros pulls en laine ou en cachemire. La dernière couche est destinée à vous protéger de l’humidité et du vent. Votre manteau doit contenir une fermeture à zip, des poches et une capuche.

Pour prévenir la formation d’engelures et de gerçures sur les mains, vous pouvez miser sur le port de gants en laine ou en coton.

Pour avoir plus chaud l’hiver dans votre appartement, il n’est pas utile de mettre le chauffage à fond. Vous pouvez investir dans une couette chauffante afin de vous assurer un sommeil confortable. Les bouillottes sont idéales pour vous réchauffer temporairement et soulager le mal de dos souvent présent pendant l’hiver.

Si vous avez régulièrement froid aux pieds en période hivernale, les chaussons thermiques sont idéales. Ils ont un effet vasodilatateur et permettent d’améliorer la circulation sanguine. Généralement, ces chaussons contiennent des micros-biles qui ont un effet massant et aident à soulager les douleurs plantaires.

Enfin, vous pouvez investir dans des boudins de portes stop-froid afin de maintenir la chaleur dans votre maison.

Le gingembre pour augmenter la température corporelle

Le gingembre (nom latin Zingiber officinale) est une épice reconnue pour intervenir sur la thermogenèse (production de chaleur), redonner un coup de fouet et stimuler les fonctions organiques. Cette épice est particulièrement efficace en tisane.

En résumé et pour bien affronter l’hiver, vous devez :

  • Consommer de l’échinacée pourpre pour renforcer vos défenses immunitaires ;
  • Respecter les règles d’hygiène pour limiter la propagation des bactéries et des virus ;
  • Faire des séances de luminothérapie pour prévenir la fatigue et la dépression saisonnière ;
  • Favoriser la consommation d’oméga-3 et 6, de vitamine D et de probiotiques pour stimuler la production d’anticorps ;
  • Investir dans du matériel chauffant (couette, bouillotte…) pour vous prémunir du froid ;

Sources :

Le guide familial de la naturopathie – Rachel Frély, Cécile Saint-Béat, Alain Tardif

Se préparer à l'hiver et stimuler son immunité

Vous pourriez également aimer...

6 commentaires

  1. Coucou l’échinacée c’est marrant, j’ai un gel douche justement avec cette plante pour me détendre. Sinon un bon feu de cheminée, le must aussi avec les bûches qui crépitent 🙂

  2. Hello,

    Pour me préparer à l’hiver, je me dope aux jus d’oranges, et aux kiwis !! Et j’abuse des bonnes boissons chaudes comme le thé ou le chocolat chaud. Je n’ai jamais essayé la luminothérapie, mais ça me tenterais bien.

  3. Rondeastucieuse a dit :

    Cc merci pour tous ses conseils que j applique pour certains.

  4. Wington Stéphanie a dit :

    Merci pour tes précieux conseils parfait pour cette période

  5. Hello,
    Pour ma part je bois une tisane style « défense immunitaire » régulièrement pendant l’hiver, mais j’avoue que je tombe rarement malade, surtout depuis que je suis végétarienne ! 🙂

  6. Avec ces conseils, nous voici bien préparé pour affronter l’hiver, merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *